Critique parue dans "Le point commun"